En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, afficher des publicités personnalisées et analyser le trafic du site internet.
corse FR  corsica EN  corsica IT  korsika DE  

Histoire - Napoléon


Villages de vacances Sainte Lucie de Porto-Vecchio
Village de vacances LA CROIX DU SUD CARAMONTINO

Villages de vacances Aleria
Riva Bella Résidence/Camping naturiste

Musées Bastia
Musée de Bastia

Campings Aleria
Riva Bella Résidence de vacances
 

Né à Ajacciu en 1769, l'enfant du pays prend en main les affaires corses après la Révolution. Mis à part les réductions d'impôts (arrêtés Miot concernant les droits de succession) Bonaparte fait peu de choses pour son île natale. Il n'a qu'un but : "que l'île devienne une bonne fois française". Cette entreprise ne se fera pas sans mal, il bute en effet sur le clergé, ce qui crée un début d'insurrection en 1798. Se méfiant des divisions internes, il refuse par ailleurs que des corses soient impliqués dans l'administration de l'île.

En 1799 éclate le soulèvement du Fiumorbu, un rival de Napoléon Charles André Pozzo di Borgo veut placer la Corse sous la protection de l'empereur de Russie. Trois armées françaises envoyées sur l'île vont écraser la révolte. Bonaparte recrute "par tous les moyens" des milliers de soldats pour rejoindre la Grande Armée qui comptera jusqu'à 40 généraux corses. Mais la Grande Armée est vaincue et Napoléon abdique en 1814 puis une seconde fois en 1815, battu à Waterloo.

Il mourra sur une autre île en 1821: l'île Sainte-Hélène mais aura contribuer à donner à la Corse un rayonnement mondial.