En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, afficher des publicités personnalisées et analyser le trafic du site internet.
corse FR  corsica EN  corsica IT  korsika DE  

Art et culture - Les traditions


Résidences de tourisme Luri
La Marine

Hôtels Nonza
Casa Maria chambres d'hôte

Résidences de tourisme Bastia
CAMPU LATINU

Loisirs sportifs Ajaccio
Nave Va
 

Amours de leur île, souffrances de l'histoire, rudesse d'une vie qui a dû arracher sa subsistance à la terre ont donné aux corses un sentiment identitaire jamais démenti.

Les valeurs fondatrices du peuple corse restent très présentes dans l'île, à plus forte raison depuis que la mouvance nationaliste a mis au goût du jour la notion d'identité corse.

Le sens de l'honneur et le respect de la parole donnée qui en découle viennent certainement en tête de ces valeurs. Tout le monde a entendu parlé de la "vendetta" (vengeance). L'éloignement de la justice génoise et les défaillances de son application ont longtemps poussé celui qui avait subi une offense grave à faire justice lui-même. Le code de l'honneur l'y obligeait. De là sont nés les bandits d'honneur, devenus hors-la-loi et réfugiés parfois des années durant dans le maquis pour avoir lavé une offense par les armes.
Ces dernières qui au-delà de la tradition de la chasse, font aujourd'hui partie de la culture corse.

La famille tient également une place privilégiée. Quelques règles servent à préserver son unité et sa continuité, comme le choix du prénom d'un enfant par exemple qui se transmet de père en fils.

Le clan est une autre caractéristique insulaire. Véritable famille élargie associant des parents éloignés mais aussi des membres de la communauté villageoise, c'est une structure fermée et ses membres sont fidèles à ce cercle d'entraide dont ils servent les intérêts aveuglément.

Comme toutes les îles, la Corse a appris à se méfier de qui arrive du monde extérieur. D'abord sur ses gardes face aux italiens appelés "i luchesi", puis face aux français appelés "i pinzutti" et enfin face aux "pied-noirs", le corse d'aujourd'hui a un sens rare de l'accueil et de l'hospitalité face a celui qui respecte son île, ses habitants, son patrimoine et sa culture.